ELEVES A BESOINS PARTICULIERS

Classé dans : Billet d'humeur, Résumés | 0
  •  
  •  
  •  
  •  

Choix du livre

Hier, je me suis rendue à la bibliothèque de ma ville avec mon fils aîné. Pendant qu’il choisit ses livres préférés, mon œil est attiré par un livre posé dans le présentoir des nouveautés: to dys or not to dys. Je me dis: “ tiens voilà une bonne idée!! Ce livre n’a pas l’air très épais et ça me ferait un peu de culture sur le sujet. Moi qui ai eu depuis le début de ma carrière enseignante des classes avec des élèves dys, et qui ne fais pas grand chose (voir rien) pour eux”. J’emprunte donc le livre en gardant un œil sur le grand qui erre dans les locaux de la bibliothèque.

dyslexie

Contenu du livre

Le livre consiste en le témoignage d’une maman qui se glisse dans la peau de son enfant qui est dyslexique et dysorthographique. Le témoignage commence alors que l’enfant est tout jeune: on vit le diagnostique, l’acceptation plus ou moins facile par les parents et le petit. Et on vit à travers ce qu’imagine la mère que son fils ressent toute sa scolarité jusqu’à la classe de seconde (année à la fin de laquelle son fils part faire un voyage aux USA).

Le récit prend fin et je prends conscience que c’est un véritable parcours du combattant pour l’enfant et sa famille que de suivre une scolarité “classique”. Des épreuves qui s’enchainent pour eux, alors que les professeurs ne sont pas toujours attentifs à sa différence (et croyez-moi, je me mets dans le lot sur mes deux et quelques années d’enseignement). On découvre une maman appliquée qui passe des heures à tout reprendre avec son fils et cherche des moyens innovants pour qu’il retienne et performe comme tout le monde.

Ma double prise de conscience

Ensuite, je termine le livre en balayant la page de remerciement quand mon attention se porte sur le nom de la directrice de l’école primaire où a été le jeune. Je me fais alors la réflexion suivante: “c’est marrant, c’est le même nom que la directrice du primaire de l’ensemble scolaire dans lequel je travaillais”. Je pars me coucher et là tout s’assemble dans ma tête! Je finis pas comprendre que j’ai eu cet élève avant qu’il ne parte aux USA et que j’ai vu sa maman en réunion parents-professeurs. Elle m’avait effectivement évoqué à l’époque le fait qu’elle était en train d’écrire un livre sur le sujet.

Je me sens à la suite de la lecture de cet ouvrage encore davantage concernée par les aménagements possibles pour ces élèves.

Et vous, avez-vous déjà eu des élèves à besoins particuliers dans vos classes? Vous êtes vous sentis désemparés? concernés? Avez-vous mis en place des choses et suivant quelle(s)
procédure(s)?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *