L’autorité au collège, mode d’emploi

Classé dans : Résumés | 0
  •  
  •  
  •  
  •  

de Guillaume Caillaud

autorité college

Qu’est-ce que l’autorité

L’autorité ne va pas de soi, elle n’est pas naturelle. Il faut s’armer, se préparer pour développer des ressorts afin d’enseigner avec efficacité. Il convient de prendre conscience de sa perception de ce qu’est l’autorité pour prendre du recul par rapport à sa pratique.

L’auteur conseille d’analyser son histoire personnelle avec l’autorité: moments forts, rencontres, événements qui ont forger notre image de l’autorité.

Les différentes formes d’autorité

formes autorité

Il y a  plusieurs façons d’agir face à une même situation. Le professeur doit s’adapter à différents élèves et ainsi disposer de différentes réponses.

On compte 6 types d’autorités:

  • Le type monarque: sanctionner sévèrement tout débordement
  • Le type leader: cherche à créer la cohésion du groupe dont il est partie prenante
  • Le type prestige: l’enseignant cherche à susciter l’admiration des élèves
  • Le type arbitre: : faire référence à des règles préexistantes avant d’appliquer des sanctions
  • Le type expert: l’enseignant cherche à susciter la confiance en son expertise
  • Le type contractant: passe un contrat avec les élèves: “je m’engage à…”

Des autorités face à des situations

Les différentes formes d’autorité permettent de répondre aux différentes situations rencontrées. Mais elles doivent remplir des conditions:

  1. la forme d’autorité doit correspondre aux contraintes de la situation pour être efficace
  2. la réaction doit être rapide
  3. la réponse doit être juste en regard de ce que l’on a mis en place comme type de relation avec sa classeautorité

Il faut s’efforcer de trouver l’attitude juste permettant de dénouer rapidement une situation. Pour cela il faut anticiper en imaginant comment réagir face à un ou plusieurs élèves qui mettent en question l’autorité du professeur.

Les 6 formes d’autorité donne un cadre auquel on peut se référer pour trouver des réponses adaptées aux sollicitations des élèves.

Le rôle d’enseignant

Dans cette partie, l’auteur nous invite à nous mettre au clair avec les convictions profondes qui nous poussent à pratiquer le métier d’enseignant. Le but est d’être cohérent avec ces raisons dans notre pratique. Clarifier ses convictions donne un cap pour notre pratique même si nos convictions sont amenées à évoluer en même temps que la société et notre expérience personnelle.

Avant même de chercher des outils pratiques pour asseoir son autorité, il faut des bases solides qui permettent de s’assurer de la cohérence entre nos valeurs, celles de l’école et les gestes professionnels.

Pour ne pas laisser transparaître de doute en classe, il faut se sentir légitime dans son métier d’enseignant. L’auteur nous propose de faire un test pour évaluer notre légitimité.

Un danger qui guette chaque enseignant est de se laisser envahir par ses émotions: Mal contrôlées, elles peuvent être la cause d’un traitement inéquitable même s’il se veut bienveillant.

L’équité renforce l’autorité car les élèves se sentent estimés.

L’auteur nous invite à mener une réflexion sur les situations rencontrées par les élèves qui ont prises sur nous afin de prévoir une façon rapide d’y réagir sans laisser transparaître nos émotions.

legitimité adapté enseignement

Enfin, ce sont les cours qui sont les actes élémentaires perçus par les élèves et qui vont construire notre autorité .

Enseigner en suscitant l’intérêt

Les élèves viennent à l’école pour apprendre et l’enseignant est responsable de ce qui se passe dans la classe.

La première chose est de penser ses cours de manière à ne perdre aucun élève: complétude et clarté du cours, développement de l’autonomie, différenciation.

La seconde chose est d’éviter la monotonie en surprenant les élèves de temps à autre: fausses pistes, images chocs, œuvres d’art, manipulation, anecdote, lien avec l’actualité, projets…

Plus largement encore, au sein de l’établissement: voyage scolaire, temps forts peuvent ponctués la vie des élèves.

Concernant la partie évaluation, l’enseignant à un effort de communication à faire auprès des parents et des élèves pour clarifier ses attentes. Ceci afin que la notation soit comprise est acceptée.  La cohérence entre notre enseignement et l’évaluation est un facteur pacifiant les relations dans la classe.

Maîtriser les différents canaux de communication

C’est une erreur de croire qu’il suffit de bien préparer un cours pour que cela se passe bien. Il faut encore bien le faire passer.

On ne peut pas ne pas communiquer

Une multitude de signaux non verbaux sont à contrôler: tenue vestimentaire, forme physique, positionnement dans la classe… Il convient d’en avoir conscience et d’en assurer la maîtrise.

communication importante

Les déplacements

Le positionnement géographique du professeur n’est pas anodin. Le positionnement transmet un message perçu par les élèves

Statut du professeur Statut de l’élève
Derrière le bureau Transmission d’un savoir institué Apprenant à l’écoute
A gauche du tableau ( point de vue élève) Le savoir est en construction collective Participe de façon discipliné à la construction des savoirs
A droite du tableau Clôture de la construction des savoirs Passe à la phase d’apprentissage
Devant au milieu de la classe Anime, questionne Participe aux échanges
Devant à droite Accueille et accompagne les élèves Changement de statut: entre ou quitte le rôle d’apprenant
Entre les rangées d’élèves Accompagne et évalue la formation Au cœur de l’apprentissage. Essaie de répondre aux consignes
Derrière chaque élève Valorise et accompagne la formation individuelle Construction individuelle d’un savoir
Devant chaque élève Valorise et interroge Justification ou questionnement de sa démarche individuelle
Au fond de la classe Garant de l’autonomie Tâche précise à accomplir seul
Face à chaque groupe d’élèves Régulateur Argumenter les décisions prises dans le groupe
Derrière chaque groupe d’élèves Accompagne la démarche Moteur de démarche mais aidé
Assis dans le groupe Participe à l’activité des élèves Les élèves sont responsables de la réflexion
Le long du mur ou des fenêtres Facilitateur de l’apprentissage Doit achever la production attendue
Sorti de la classe Classe au travail Possède la confiance du professeur

Les déplacements doivent être pensés en amont dans la préparation des cours car ils permettent d’apporter une variation du rythme, confèrent une plus grande maîtrise de sa classe à l’enseignant qui inspire ainsi davantage confiance.

Animer la classe

L’ambiance de classe évolue au cours même d’une séance. Cependant elle devrait être maintenu entre deux états que sont l’organisation et l’ébullition. Ces ambiances sont le résultat de la préparation des cours, la qualités des activités données et le sens donné à l’activité par le professeur .

différentes ambiances

Ceci se complète par la capacité de l’enseignant à animer sa classe. Pour cela l’auteur nous donne 52 propositions à mettre en œuvre afin de favoriser une bonne ambiance de classe et nous invite à passer un contrat moral avec nous même afin de s’engager à en respecter 5 que nous ne maîtrisons pas encore.

Contrôler sa forme physique et morale

L’auteur nous invite à mener une réflexion sur les situations que l’on juge compatibles avec notre enseignement ou pas afin de faire le point sur comment réagir quand ces dernières surviennent.

De même, faire un bilan de sa forme morale périodiquement pour prendre conscience d’éventuels problèmes avant d’entrer en classe peut prévenir certains dérapements.

Etre professeur hors de la classe

Les rencontres parents-professeurs sont les rares moment où les parents peuvent se faire une image du professeur hors des dires de son enfant.

Ces rencontres sont stressantes pour les parents dans la mesure où elles se déroulent dans l’école qui incarne l’institution et c’est donc l’enseignant qui est en position “dominante”.

Tout entretien devrait être préparer en amont en cherchant à traiter un ou deux problèmes.  L’enseignant doit avoir chercher en amont des solutions aux problèmes.

Pendant l’entretien, l’enseignant doit:

  • se positionner en professionnel
  • avoir une attitude sérieuse
  • faire en sorte que l’entretien se déroule en paix
  • mener l’entretien

investi

L’entretien doit suivre les étapes suivantes:

  1. Accueillir les parents
  2. poser le problème rapidement
  3. chercher les solutions
  4. faire émerger des indicateurs d’évaluation
  5. clôturer en résumant
  6. raccompagner poliment les parents

Par ailleurs, pour asseoir son autorité, il est judicieux de participer à la vie de l’établissement. Cela peut prendre différentes formes: rôle de professeur principal, participation à des commissions, organisation de voyages, animation d’un club…

Bien connaître ses élèves

L’enseignant fait un pas vers l’élèves en se remémorant sa propre adolescence et en se documentant sur la psychologie de base de l’enfant et l’adolescent.

S’il ne faut pas exclure tout sentiment à l’égard des élèves, il faut toutefois faire preuve de la grande retenue possible afin d’éviter tout malentendu avec ‘élève ou sa famille.

retenue et délicatesse

Les élèves ont un besoin d’épanouissement est le paradoxe est que ce besoin ne sera comblé que si on leur donne un cadre contraignant. Il faut donc bien prendre en compte le règlement intérieur et veiller à sa mise en application.

Les différentes identités de l’élève

L’école est un lieu de construction de l’identité de l’élève. Ce dernier évolue dans un établissement et plus particulièrement dans un groupe classe. L’enseignant doit observer des règles de distanciation par rapport au groupe:

  • sa place est en-dehors du groupe et non dans le groupe
  • le rapport avec les jeunes doit être simple, sans ambiguïté
  • prendre garde que le groupe n’entrave pas l’ambiance de travail
  • veiller à ce qu’aucun élève ne souffre du groupe

Conclusion

Il s’agit là d’un livre qui propose de nombreux exercices à pratiquer seul ou en groupe afin de mieux dresser le tableau de sa situation personnelle par rapport à l’autorité et d’en tirer des résolutions pour s’améliorer. Ensuite comme habituellement, c’est le soin apporté dans la réalisation des exercices et l’assiduité à tenir ses résolutions qui feront les bénéfices de l’ouvrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *