The first days of school

Classé dans : Résumés | 0
  •  
  •  
  •  
  •  

(4ème édition) de Harry K. and Rosemary T. Wong

the first days of school

Préambule

The first days of school (les premiers jours d’école), traite de la manière dont on doit aborder le début d’année, décisif. Il s’agit d’un livre à la fois riche, dense mais aussi répétitif sur les points clés qu’il prône:

  • Le professeur est le seul responsable de sa classe
  • Le professeur est un élément d’influence majeur sur ses élèves
  • Le professeur est le levier qui fait la différence dans l’apprentissage des élèves

Le livre se décompose en 5 parties:

  1. Les bases à comprendre
  2. L’état d’esprit positif
  3. La gestion de classe
  4. Construction de leçons
  5. Etre professionnel et devenir leader

Chapitres 1 à 5 : les bases à comprendre

Pourquoi les premiers jours d’école sont-ils cruciaux?

Les auteurs du livre insistent bien sur le fait que ce que l’on observe en début d’année dans une classe et ce que l’on observera tout au long de l’année dans cette classe. Ainsi, les bons gestes sont à adopter immédiatement et il ne faut rien laisser au hasard pour la rentrée.

Donc, il faut avoir un plan précis préparé pour le premier jour. On peut en outre à profit structurer, organiser, décorer sa classe. Les auteurs conseillent de préparer un script à dérouler le premier jour ( sous forme de power point). Ce script doit contenir les procédures essentielles telles que l’entrée en classe, la mise au travail, les transition, les règles de vie.

Le contrôle obtenu diffère des menaces ou de l’intimidation. Il s’agit bien de savoir ce que l’on fait et de décrire les procédures et responsabilités de chacun.

Les auteurs décrivent 4 niveau de maîtrise d’enseignement:

Niveau d’enseignement Description
Fantaisie Le professeur pense que la relation suffit et qu’il suffit d’occuper les élèves avec différentes activités
Survie Le professeur passe son temps à trouver des activités pour occuper les élèves : tout ce qui peut garder les étudiants au calme
Maîtrise Les pratiques sont efficaces et la mission des élèves est bien l’apprentissage ; le but est la réussite des élèves
Impact Le professeur impacte la vie des étudiants. Il a le rôle de modèle

S’il veut être efficace, l’enseignant doit prévoir un script le premier jour pour organiser sa classe. Il lui faut acquérir des compétences et des connaissances continuellement pour produire des résultats. Dans la phase de maîtrise ultime il impacte la vie des étudiants.

Qu’est-ce qu’un professeur efficace?

Le professeur efficace possède trois caractéristiques: efficacité

  1. Il a des attentes positives
  2. Il gère bien sa classe
  3. Il construit des leçons en vue de la maîtrise parfaite des étudiants

Il ne s’agit pas de ce que vous mettez dans leur tête; il s’agit de ce que vous obtenez des étudiants

Il faut afficher des attentes positives envers chaque élève. L’apprenant peut apprendre!

Le professeur doit dans un premier temps construire sa leçon avant de délivrer des instructions et évaluer les acquis des élèves pour enfin mettre en place des actions correctives.

Comment être heureux de sa première année?

Le plus grand secret pour enseigner avec succès: demander, emprunter et voler

Il s’agit d’aller voir ce qui se fait pour faire sienne les pratiques efficaces observées chez les collègues. L’enseignement est un processus qui n’a pas de fin: il faut donc continuellement remettre en question ses pratiques.

amélioration continue

Pour cela, il faut coopérer avec ses collègues, s’inscrire dans des réseaux professionnels, participer à des formations ou des conférences. Il faut avoir un appétit débordant pour l’excellence.

Comment faire réussir les élèves?

Un professeur efficace fait la différence même dans un environnement peu favorable. Pour cela il doit appliquer les points suivants:

  • Ses pratiques doivent être orientées vers la réussite de l’élève. Ainsi, il faut constamment avoir cette question à l’esprit: “comment faire en sorte que l’élève réussisse? “
  • Le professeur doit être innovant et bien gérer sa classe.
  • Le professeur fait preuve de sens critique et résout les problèmes

Pourquoi utiliser des pratiques basées sur la recherche?

Le danger qui guette chacun est d’enseigner comme l’on a été enseigné. Les succès de nos recherches doivent être partagés pour le bénéfice des élèves. Il faut utiliser les données validées par la recherche pour améliorer l’enseignement.

recherche

Chapitres 6 à 10: un état d’esprit positif

Pourquoi avoir des attentes positives est important


Il n’y a qu’un élément corrélé au succès: l’attitude. Comme cela prend autant d’énergie de forer des attentes positives ou négatives, autant ne pas gaspiller son énergie et s’obliger à avoir des attentes positives. positif

On est davantage caractérisé par la profondeur de nos convictions et de nos attentes que par le niveau de notre intelligence

Sachant cela il est de bon ton d’avoir une phras positive pour formuler nos attentes le premier jour, de veiller à avoir une communication positive en tout temps et de se fixer des exigences élevées.

Comment aider tous les étudiants

L’école n’est pas tant un endroit qu’un concept. Dans ce concept, l’ensemble des étudiants doit réussir. Il faut donc avoir de l’exigence et de la bienveillance envers chaque élève.

Comment s’habiller pour le succès

Les gens ont tendance à traiter autrui en fonction de leur accoutrement. Notre apparence est constamment scrutée dans le monde réel. Ce n’est pas ce qui est mais ce qui est perçu qui compte! Il faut donc emprunter un look professionnel: c’est aussi une marque de respect.

Si vous ne prenez pas soin de vous, pourquoi vos élèves devraient-ils le faire?

A chaque fois que nous agissons, nous validons qui nous sommes. La manière de s’habiller est également un acte.

On pourrait avoir de belles pensées et se dire que l’apparence n’est que superficielle et que nous sommes plus profond que cela… Mais il nous faut penser globalement et ne pas nier le monde dans lequel vont vivre nos élèves.

apparence

Comment inviter les étudiants à apprendre

Il y a différents leviers pour inviter les élèves à apprendre. Parmi eux: l’environnement immédiat (la peinture, la décoration, l’ambiance sonore), l’attitude à adopter (sourire, langage), la pensée (toujours avoir des pensées positives).

Les élèves peuvent refuser les mots, mais ils ne peuvent pas refuser une attitude qui les invite

Les professeurs efficaces ont le pouvoir d’inviter les élèves et les autres professeurs à apprendre chaque jour dans toutes les classes. Cela demande certes de l’attention envers les personnes avec qui l’on travaille. Mais aussi de l’exigence envers soi-même et les autres. Notre enthousiasme et notre attitude sont des éléments clés pour favoriser la collaboration.

inviter

Il faut considérer chacun comme un VIP et accorder notre attitude à cette fin. Au plus bas niveau, nous n’invitons pas à l’apprentissage intentionnellement. Quand nous sommes un peu mieux, nous n’invitons pas à l’apprentissage mais de manière non intentionnelle. Un peu mieux est d’inviter non intentionnellement mais au top: nous invitons intentionnellement chacun à apprendre.

Comment influencer positivement l’attitude des élèves

Le cœur de l’éducation est l’éducation du cœur

La courtoisie et le respect sont indispensables pour éveiller des attitudes positives. Prêter attention à l’autre témoigne du respect qu’on lui porte. Quelques éléments sont indispensables pour montrer son respect:

  • appeler les élèves par leur prénom
  • dire s’il vous plait et merci
  • sourire
  • être attentionné

courtoisie

Quelques astuces:

  • Vous pouvez ajouter avec profit s’il vous plait dans les devoirs et merci à la fin.
  • lorsque l’on vous dit “merci”: ne pas dire “de rien” mais “tout le plaisir est pour moi”
  • Lorsque l’on doit intervenir, suivre la démarche suivante:
    1. Sourire en approchant le concerné
    2. Attendre un retour: un signal qui montre que l’étudiant est détendu
    3. Laisser passer un moment ( pause)
    4. Dire son prénom
    5. pause
    6. S’il te plait et formuler notre requête
    7. pause
    8. Merci + prénom

Les professeurs efficaces offrent davantage qu’un produit, ils offrent un service également.

Notre métier n’est pas de produire des docteurs, des avocats, des notaires…

Notre métier est de produire des sourires sur le visage de nos jeunes, de la joie dans les cœurs tendres et des rêves dans les jeunes esprits.

Le reste suivra son cours

Chapitres 11 à 20: la gestion de classe

Comment avoir une classe bien gérée

Simplement en ayant des règles de classes connues des élèves et constantes.

Cela suppose une réflexion en amont, une transmission claire dès les premiers jours et une application sans faille.

règles

Les procédures et routines mises en place sont ce qui procurera un environnement sécurisant pour l’apprentissage des élèves.

Comment préparer votre classe

Une classe est prête lorsque trois conditions sont réunies:

  1. Le travail est prêt: le livre, les feuilles à distribuer, le devoir de début d’heure est noté
  2. La salle est prête: le matériel est en place, la salle est décorée, certaines zones sont dégagées (accès porte…)
  3. Le professeur est prêt: les élèves peuvent vous voir, il a testé les équipements

Maximiser votre proximité pour minimiser vos problèmes

Le professeur doit se placer de façon à minimiser sa distance d’intervention avec les élèves. Typiquement, il ne doit pas être retranché derrière son bureau!

Comment vous présenter à la classe

Expliquez comment se déroule les devoirs à la maison, la notation, vos attentes en matière de discipline. Détaillez vos procédures et le matériel nécessaire attendu en classe.

Faites en sorte également que chacun trouve sa place: mettre les noms sur les tables et/ou préparer et afficher un plan de classe.

Se positionner à la porte de la classe afin de saluer chaque élève.

Vous vous présentez en donnant votre nom et en expliquant vos attentes.

Comment choisir sa disposition

Le meilleur arrangement de place est celui qui incite à la communication. Il n’est pas le même en fonction des activités proposées:

  • premier jour et présentation de procédures
  • travail de groupe
  • travail en petits groupes
  • recherche individuelles
  • cours magistral
  • discussion de classe
  • devoir sur table

Comment démarrer un cours efficacement

Pour éviter une perte de temps en début de cours, il faut avoir une consigne de prête lorsque les élèves entrent en classe. Cette dernière peut être écrite au tableau, projetée ou encore donnée en main propre aux élèves lorsqu’ils entrent dans la classe. Si elle est affichée quelque part, il faut qu’elle soit au même endroit à chaque fois pour bénéficier au maximum de l’effet de routine.

Les routines quotidiennes peuvent être multiple: petit exercice, échauffement, activité d’ouverture, mot du jour…

L’effet est maximal quand il y a une culture d’école de mise en place. Si tous les intervenants fonctionnent de la même manière, cela ne coûte pas d’argent mais est très efficace. A cette fin, la clé est que l’ensemble du personnel travaille ensemble comme s’ils étaient les membres d’une famille.

Soyez vous-même leader et promouvez des procédures à étendre à l’ensemble de l’établissement

Quand et comment faire l’appel

La classe commence par une consigne, pas avec l’appel. Il ne faut pas perturber la classe en prenant l’appel pendant l’exécution de la première consigne. L’appel doit être fait dans le silence et de manière rapide. Tout cela après que les élèves se soient mis au travail.

devoir

Comment maintenir un système de conservation des notes efficace

Un système d’enregistrement des notes efficace permet de connaître l’apprentissage de chaque étudiant à n’importe quel moment. Pour les livrets de note manuscrit, l’auteur conseille les whaleygradebook car ils comportent plusieurs lignes par étudiants. On peut alors suivre la présence ( présent, absent, ou en retard), les notes et faire une ligne cumulative des notes.

S’ils sont correctement implémentés, les carnets de notes permettent de voir les résultats et les progrès de chaque étudiant.

Comment avoir un plan de discipline efficace

Il faut être proactif en matière de discipline et se placer dans la prévention plutôt que dans le curatif.

Dès qu’une règle de conduite n’est pas respectée, l faut le signaler à l’étudiant : “parce que tu as choisi d’enfreindre la règle … alors …”

Le plan de discipline comporte trois partie: règles, conséquences, récompenses.

Mais attention, le professeur ne donne pas de récompense; l’élève les gagne.  

Il faut prévoir un plan d’action en cas de problème qui réponde aux points suivants:
– quel est le problème?
– qu’est-ce qui est à l’origine du problème?
– quel plan met-on en place pour résoudre le problème?

discipline

Ce genre de plan d’action permet de développer chez l’élève le sens des responsabilités, l’autodiscipline et la capacité à résoudre des problèmes. Il doit être rempli et signé par l’élève; quand à lui, le professeur doit encourager régulièrement l’élève dans ses efforts pour s’y tenir.

Comment enseigner aux étudiants à suivre les procédures

Aucun apprentissage n’est réalisé quand on est en train de devoir discipliner sa classe. Le seul moment où les étudiants apprennent est quand ils sont au travail.

Les procédures ( qui relèvent de la gestion de classe) ne sont pas à confondre avec les règles ( qui relèvent de la discipline).  Les étudiants doivent savoir ce qu’ils sont censés faire.

Ils doivent par exemple savoir comment:
– Lire un document
– Demander de l’aide
– Tailler un crayon
– Se mettre au travail
– Utiliser un ordinateur…

Mettre en place des routines permet d’automatiser la réalisation de tache sans même qu’une supervision ne soit nécessaire.

procedure

Il faut dans un premier temps enseigner les procédures nécessaire à la mise en route en douceur de la classe. L’apprentissage des autres procédures doit être reporté.

Dire n’est pas enseigner

  1. Il faut enseigner la procédure: l’expliquer, en faire la démonstration
  2. Répéter et mettre en pratique la procédure sous la supervision du professeur
  3. Renforcer le respect de la procédure à chaque occasion

Un set de procédures est à créer par chacun:

  • entrer en classe
  • Quitter la classe
  • calmer la classe et obtenir l’attention ( recette citée par l’auteur: les yeux sur le professeur/le calme/être immobile/libérer les mains/écouter)
  • demander de l’aide
  • distribuer un document
  • récupérer un document
  • transition entre deux activités
  • prendre des notes
  • compléter un en-tête
  • travailler en groupe
  • faire ses devoirs
  • lire un énoncé
  • réviser pour un devoir

A chaque fois que le professeur parle, il interrompt la classe. Donc, il faut minimiser nos interventions orales. On peut par exemple mettre en place un code avec les mains:
-si l’élève souhaite parler, il lève l’index
-s’il souhaite bouger, il lève deux doigts
-s’il a besoin d’aide, il lève trois doigts
– s’il veut aller aux toilettes, il croise les doigts

Comment les procédures améliorent les opportunités d’apprentissage

Les procédures aboutissent sur la mise en place de changement permanent. La constance d’une procédure induit son côté prévisible pour les élèves. Au contraire de la gestion des problèmes de comportement qui change uniquement de manière temporaire les attitudes.

Astuces:

  • Pour distribuer les feuilles: le faire depuis le côté d’une salle et non pas de l’avant vers l’arrière. Cela permet de suivre la progression de l’avancement des papiers plus aisément.
  • Pour la collecte de papiers: les élèves posent le papier à rendre sur le devant de la table. Il ajoute leur feuille sur le tas et on pose le tas sur le bureau suivant. On ne passe pas les papiers de main en main pour minimiser les risques de chute de papier.
  • Pour les transition entre activité: on prévient deux minutes avant de changer d’activité, puis on annonce quand je dirais “changement” je voudrais que… enfin on dit et on écrit au tableau la consigne.

Bien rappeler aux élèves qu’ils sont en compétition avec eux-même; ils travaillent en coopération avec tous les autres membres de la classe dans le respect.

Concernant le travail en groupe, il convient de:

  1. Spécifier le nom de groupe
  2. spécifier la taille des groupes
  3. Préciser le but, le matériel et les différentes étapes de l’activité
  4. Enseigner les procédures spécifiques
  5. Insister sur la responsabilité individuelle au sein du groupe
  6. Enseigner des méthodes d’évaluation que les élèves puissent utiliser pour déterminer l’efficacité de leur travail collaboratif

Chapitres 21 à 24: construire ses leçons

Comment créer un devoir efficace

Apprendre n’a rien à voir avec la partie de programme couverte; apprendre résulte de ce que les élèves accomplissent.

Les bonnes questions à se poser sont:

– qu’est-ce que je veux que les élèves apprennent?

– qu’est-ce que je veux que les élèves réalisent?

Il ne faut pas faire mystère de ce que l’on souhaite que les élèves maîtrisent.
Voici une démarche pour créer un devoir efficace:

  1. Déterminer ce que l’on veut que les élèves sachent faire ( objectifs)
  2. Ecrire chaque savoir-faire en une phrase en utilisant des verbes d’actions ( on peut à toutes fins utiles se référer à la taxonomie de Bloom: connaître, comprendre, appliquer, analyser, synthétiser, évaluer)
  3. Donner aux élèves ces informations

apprendre

Un objectif doit être direct, simple et donné avant chaque activité. Il faut être capable de les écrire au 6 niveaux de la taxonomie de Bloom.

Comment tester les étudiants

Le test doit être écrit avant que l’on donne la leçon. Ce sont les objectifs qui déterminent le test. Les élèves doivent savoir:

-ce qu’ils apprennent

– comment ils l’apprennent

– comment ils montrent qu’ils ont appris

– comment la qualité de leur apprentissage est évaluée

test

Le plan de la leçon comprend donc: une liste d’objectifs auxquels sont liés des activités et un test final en alignement avec les objectifs.

Chapitre 25: devenir leader

Les leaders ne décident pas; les leaders choisissent

Un leader est quelqu’un de responsable, qui rend compte de ses choix, il a le contrôle sur ce qu’il fait et accepte les conséquences. Un leader se dit qu’il choisit d’apprendre et grandir, il ne se plaint pas et n’accuse pas les autres.

leader

Qu’ai-je besoin de savoir pour faire ce que j’ai besoin de faire?

Le professeur leader est un modèle, il fait preuve d’engagement et travaille dur. Il est la différence, la fenêtre à travers laquelle les enfants voient le monde.

Voici les croyances du leader:

  1. Croire que chaque enfant qui entre dans sa classe veut apprendre et progresser et en a les capacités
  2. Croire en ses compétences pour atteindre les enfants et les aider à atteindre des sommets
  3. Croire que chaque jour est nouveau, que chaque jour offre une opportunité nouvelle
  4. Croire qu’il fait partie d’une belle communauté d’éducateurs fiers de leur profession et dévoués à leur vocation
  5. Croire que le sourire offert aux élèves chaque jour réchauffe leur cœur
  6. Croire que la coopération avec les collègues, l’administration, les parents nourrit les enfants
  7. Croire qu’il est à la fois enseignant et apprenant. Il souhaite grandir professionnellement chaque année.
  8. Croire que travailler dur est nécessaire au succès
  9. Croire que l’éducation est le fondement de l’humanité
  10. Croire qu’il est là pour son succès et celui des élèves.

Epilogue

Les professeurs sont le capital humain d’une école. Ils sont importants, influents et ce sont eux qui font la différence.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *